Ah, les fameux bagages. Qu’on aille en visite chez la parenté pour le weekend ou en voyage outremer pour deux semaines, c’est toujours un casse-tête de choisir ce qu’on amène. Quand on a un véhicule, on n’a pas à trop se limiter, mais quand on part en sac à dos c’est autre chose. Pour un voyage d’un mois, les compromis ont toujours été faciles à faire: on laisse tomber le superflu, on se débrouille avec ce qu’on a. Mais quand on part 1 an avec sac au dos, qu’est-ce qu’on peut sacrifier??

Eux ils n’ont rien sacrifié!!

Quand le derrière de l’auto écrase, c’est le temps d’arrêter d’empiler les valises…

Nous ne sommes pas les seuls à nous être posé la question, car c’est un des aspects de notre longue aventure qui a suscité beaucoup de curiosité de notre entourage: “Mais qu’est-ce que vous allez mettre dans vos bagages pour partir sur la route pendant 1 an?!?”

Bien que mon cher amoureux dise que “des bagages, c’est pas compliqué à faire et ça se boucle en 30 minutes” – sûrement l’influence de son background militaire! -, on s’y est pris bien en avance pour préparer les valises. C’est impressionnant le temps que ça peut prendre de récupérer dans tous les coins de la maison les petits objets spécifiques qui constituent les trousses de toilette, la trousse de pharmacie, les vêtements, les accessoires électroniques, etc. Sans compter les courses dans les magasins pour dénicher, à rabais autant que possible, les morceaux de vêtements ou les accessoires manquants. Donc, une fois la liste dressée, nous avons commencé à accumuler, quelques semaines avant le départ, les effets personnels pour les bagages dans un coin de la maison. Près d’un mois avant le départ, nous avons fait un premier “test” pour vérifier si la pile accumulée pouvait entrer dans trois gros sacs. Test échoué, il a fallu épurer… Une semaine avant le départ: autre test, autre séance d’épuration… La veille du départ: oh oh, Eric découvre mes petits pots de crème mis en réserve… Vous voyez le genre: crème visage jour et nuit, lotion solaire spéciale pour le visage, lotion hydratante pour le corps (pour la peau sensible des enfants), crème bouclante pour les cheveux… Autres sacrifices à faire! Ma paire de jeans aussi y est restée ainsi que quelques autres morceaux de vêtements adultes et enfants.

Non, ça ne ressemblait pas à ça! On a déjà voyagé quand même…

Pour la constitution des bagages, on avait déjà une liste personnalisée, mais il fallait la compléter et l’adapter pour un voyage aussi long. On a trouvé sur le web des listes de bagages de familles ayant fait un tour du monde, ce qui a été grandement utile. La liste la plus exhaustive trouvée sur le web est celle du site VoyagesEtEnfants. Évidemment, on n’a pas tout amené ça! Nos mots-clé pour le choix des items ont été: compact, léger, multifonction, essentiel, introuvable ailleurs sur la route…

Après ce long préambule, voici donc, grosso modo, ce que ça donne.

968 (800x533)

Tout ce qu’on transporte pour un an tient dans ces 5 valises!

Les sacs

On a réussi à tout entrer dans 4 gros sacs et un petit sac de jour, donc on a avec nous:

  • 1 sac à dos de 70 litres (Eric)
  • 1 sac à dos de 60 litres (Corinne)
  • 1 valise roulante de 60 litres, avec petit sac à dos sur le dessus.  On peut aussi la porter en sac à dos mais on ne le fait jamais.  De marque Osprey, on l’adore.
  • 1 valise de cabine remplie – à craquer! – de manuels scolaires, livres pour enfants, romans, etc.  Quand on a fini d’un livre on l’échange dans une auberge.
  • 1 sac de jour de 10 litres (pour les sorties journalières)
Notre "débarquement" sur la charmante petite île de Koh Muuk.

Cette fois-là il a fallu rouler les valises dans le sable, pas évident!

Pour ce qui est du contenu de nos sacs, il se résume ainsi:

Les vêtements de tous les jours

Pour les vêtements de tous les jours, on a prévu du linge pour 7 jours en planifiant faire le lavage une fois la réserve épuisée. Pour la lessive, c’est facile et accessible partout à prix raisonnable, entre 12$ et 20$ en moyenne — sauf à Rio de Janeiro où nous avons payé 45$CAD pour 6kg de linge (le contenu d’une grosse brassée de lessive)!

En gros, pour chaque membre de la famille, on a:

  • 3 shorts (jupes-culottes pour les filles);
  • 4 ou 5 t-shirts;
  • 1 robe pour les filles;
  • 7 sous-vêtements;
  • 7 paires de chaussettes;
  • 1 vêtement de nuit; et
  • 1 pantalon convertible.

Évidemment, c’est le principe du “mix and match”: chaque short ou jupe peut s’agencer avec chaque t-shirt. Dans la valise, chacun a son ziploc pour les sous-vêtements et les chaussettes et les piles de vêtements sont assignées, question que ça ne devienne pas le fouillis total…

IMG_0206 (533x800)Pour les vêtements, il fallait prévoir surtout pour des conditions estivales en considérant quand même avoir le nécessaire pour des conditions plus froides (ex. altitude en montagne, camping en Nouvelle-Zélande). Même à certains endroits où on n’aurait pas pensé avoir froid (Sao Paulo au Brésil, Great ocean road en Australie, etc.), on était ravis de porter pantalons longs et polars… Les vêtements chauds (en plus des imperméables) ont été mis dans des sacs de compression dans nos sacs à dos, question de maximiser l’espace.  Voici donc ce que ça donne:
Vêtements chauds:

  • 1 pantalon long;
  • 1 chandail long en coton;
  • 1 polar;
  • 1 ensemble combinaison (chandail et legging en laine merino) qui sert de couche de base ou de pyjama chaud;
  • 1 imperméable (très utile tant pour la pluie que comme coupe-vent en altitude ou par temps frais).
  • 1 chemise de coton à manches longues (très pratique pour se protéger des moustiques ou lors des soirées plus fraîches)

 

Chapeaux et chaussures

On a apporté pour chacun une paire de souliers de course (parfaits pour la marche, la course, la randonnée en montagne) et des sandales Keen (Eric et les enfants) ou Crocs (Corinne). Les sandales Keen sont aussi pratiques pour la randonnée que la baignade (en Polynésie entre autres, il faut se protéger les pieds à cause du poisson-pierre), mais elles ne sèchent pas nécessairement rapidement. Les sandales Crocs sont confortables, passe-partout, sèchent rapidement, mais le modèle que j’ai ne me permettait pas la baignade dans les fonds sablonneux de Polynésie (j’ai dû emprunter sur place des chaussures adaptées). On s’était limité à ces chaussures au départ, mais en cours de route, on a vite acheté des flip flops qui prennent peu de place et sont très pratiques pour les douches, la piscine, la plage, la marche en ville.

IMG_8260 (800x533)

Quand on achète des chaussures sur la rue en Asie, elles ne durent pas plus de 3 semaines!

Pour compléter la section vêtements, nous avons chacun un chapeau pour le soleil, notre costume de bain, bien sûr, et le t-shirt en lycra avec FPS qui va avec (ce qui donne des grosses économies de lotion solaire!).

IMG_5920 (800x533)

Émile aurait bien aimé acheter ce chapeau de Crocodile Dundee mais il était trop volumineux…

 

Organisation des bagages

La façon d’organiser les sacs à dos qui fonctionne le mieux pour nous c’est d’avoir plusieurs sacs ou trousses (encore une fois pour éviter le fouillis), répartis dans nos deux gros sacs à dos. En vrac sur un lit, voici à quoi ça ressemble:

IMG_0840 (800x533)

Nous avons donc tous ces petits sacs:

  • 1 ziploc géant pour les 5 chapeaux;
  • 1 ziploc pour les 5 costumes de bain et gilets Lycra;
  • 1 ziploc pour les 5 serviettes de bain en micro-fibre;
  • 1 sac de compression pour les 5 imperméables;
  • 1 sac de compression pour les vêtements chauds;
  • 2 trousses de toilette;
  • 1 trousse de pharmacie assez complète;
  • moustiquaires pour les zones de malaria;
  • 1 sac avec des petits jeux pour les enfants;
  • 1 sac à lunch avec quelques accessoires de base pour cuisiner;
  • appareils électroniques et caméra dans notre sac à dos de jour.

Donc tous ces sacs (en plus des chaussures) entrent dans nos deux gros sacs à dos, puis il reste la valise de livres qui est la plus petite, mais qui surprend tous les chauffeurs de taxi par son poids énorme!

La valise de livres.  Elle pèse une tonne mais on ne pourrait s'en passer!

La valise de livres. Elle pèse une tonne mais on ne pourrait s’en passer!

Premiers soins et produits de toilette

On ne veut pas faire le tour complet des trousses, mais peut-être une petite note sur la trousse de pharmacie et les produits de toilette: il est vrai que l’on peut tout trouver partout, que ce soit en Amérique du sud ou en Asie et encore plus en Australie et Nouvelle-Zélande. Notre expérience, par contre, est que parfois il faut faire pas mal d’endroits avant de trouver ce qu’on cherche et que, bien souvent, à qualité égale on doit payer pas mal plus cher que chez nous (ex. crème solaire, lotion hydratante, chasse-moustiques, probiotiques, vitamine D, etc.). On ne peut pas avoir une réserve pour une année complète, mais c’est une bonne idée d’en avoir pour durer le plus longtemps possible quand on tient à un produit ou une marque en particulier.

 

Pour ce qui est des médicaments, quand un membre de la famille  a besoin d’un anti-douleur, anti-nausée, crème antibiotique, on est toujours très contents d’avoir tout cela à portée de la main. Par contre il n’est pas nécessaire de se transformer en pharmacie ambulante: quelques comprimés de chaque type de médicaments ou des tubes petits formats pour les onguents suffisent généralement.  Ça permet de régler tout de suite les petits bobos et on peut toujours se rendre à la pharmacie plus tard si on a besoin d’une plus grande quantité.

 

Accessoires vraiment pratiques!

Quand on fait le tour des magasins de plein air, on voit toutes sortes de gadgets qui nous apparaissent essentiels pour le voyage! Bien souvent par contre ils ne font que prendre de la place dans les valises. Nous avons quand même déniché quelques accessoires qui facilitent particulièrement notre vie de routard:

1-Notre sac à lunch et ses accessoires:

OTkyM2U4MDFkZTA4NjgwZDNkM2Q5NmQwYTNjMDQ0YWY= (256x171)

Question de faire des économies dans les pays au coût de la vie plus élevé, nous avons constitué un sac à lunch avec quelques accessoires de cuisine de base (le genre de petits outils qu’on emmène en camping sauvage). Ce sac à lunch nous a été fort utile et nous avons réussi à nous préparer des repas facilement, peu importe les conditions de voyage. Pour l’Asie par contre, on ne cuisine pas beaucoup de repas, mais on utilise quand même souvent nos accessoires pour couper des fruits, manger la nourriture achetée sur la rue ou au marché, etc.

 

2- Notre vaisselle “origami”:

ZTczYmY2ZWMxOGVhNTI2YTcxMjYzMzNjNDc0Y2RhMGQ= (256x171)

Une nouvelle acquisition pour ce long voyage (et nous ne partirons plus sans cela). Ces sont des assiettes, bols et verres en plastique qui se plient comme une feuille d’origami. Ils sont tellement pratiques! On s’en sert quasi quotidiennement, que ce soit pour le petit déjeuner dans notre chambre d’hôtel, une collation ou un repas pris dans le bus ou le train, pour un repas complet ou un pique-nique dans un parc, trinquer le soir sur la terrasse… Ici en Asie, le vin est hors de prix, mais ailleurs, on a bien apprécié nos “coupes” en plastique! C’est léger et ça ne prend pratiquement pas de place dans les valises.

2014-08-26 12.45.10IMG_8748 (800x533)

3- Nos gourdes souples de 1 litre:

On les utilise pour l’eau qu’on purifie en y ajoutant une tablette de chlorine. Le format de 1L correspond à une tablette, alors c’est parfait. Quand elles sont vides elles prennent très peu d’espace, car on peut les plier. L’eau en bouteille est disponible partout (même dans les petits patelins reculés) et on en achète souvent, mais mon petit côté écologique me fait persister à traiter notre eau et utiliser nos gourdes autant que possible…

4- Notre gourde souple “spécial vin”. Du même type que les gourdes d’eau, mais elle nous permet de transporter un reste de bouteille de vin (750ml). Celle-ci est très appréciée après une grosse journée de transport 😉

On aurait bien aimé prendre une telle photo!

5- Des petites serviettes de bain individuelles en micro-fibres. IMG_0838 (800x533)Elles offrent peu d’espace quand on veut s’asseoir dessus sur une plage, mais elle sèchent très rapidement!

 

 

6- La corde à linge: IMG_9328 (800x533)très pratique pour laisser sécher nos costumes de bain mouillés dans une chambre d’hôtel. On lave très rarement nos vêtements nous-mêmes, mais lorsqu’on le fait on utilise notre corde pour le séchage.

 

7- Les jeux pour les enfants: NzQ0ZmJmNDQ4MzAwM2E0YjRjMDk2Yjg1MjZlOGZkMGM= (256x144)Il a fallu faire des choix difficiles, mais au bout du compte on a gardé ces jeux et jouets petits formats:

  • Un jeu de cartes – toujours pratique!
  • Des dés – pour le Yathzee!
  • Des cordes à danser
  • Des ballons dégonflés – et une petite pompe avec aiguille pour les gonfler!
  • Élastiques rainbow looms
  • Jeu d’échecs de voyage
  • Sans oublier les fameuses tablettes pour tous les jeux que vous pouvez imaginer!

 

Et voilà! Si jamais vous avez des questions sur les bagages, ou tout autre sujet sur le voyage, n’hésitez pas à nous contacter.  On se fait un plaisir de répondre à tous!

Njg4YTE1MTc3MTlmNzBiMDM2YzVjNTE4M2EwZGNmM2Q= (256x171)

23 commentaires on “Les bagages pour partir un an!

  • Bonjour, Merci pour ces précieux conseils. Nous sommes une famille de 5 et nous envisageons de partie en voyage pendant un an. Je vois que vous n’aviez dans vos bagages ni sac en soie ni sac de couchage pour dormir. Cela ne vous a pas manqué ?

    • Bonjour Vanessa, pour ce qui est de l’espace dans nos bagages, il est certain que nous n’aurions pas pu amener des sacs de couchage. Par contre, nous avons songé aux draps d’auberge (que les Français appellent « sacs à viande »!). Au bout du compte, on s’est dit qu’on s’en servait peu normalement, et que ça allait prendre de la précieuse place dans nos valises.

      • Bonjour Vanessa, nous sommes partis à 4 passer 3 mois et demi en Asie. La bas, les « sacs à viande nous ont servis dans les bus et train de nuit et dans les endroits les moins développés. On peut s’en passer mais si c’était à refaire, je les reprendrais. Par contre, les moustiquaires ne nous ont jamais servi. Peut-être une histoire de saison mais les guests houses où il en faut en sont toujours équipées mais elles peuvent avoir des trous… Moi si c’était à refaire, je n’en prendrais pas. Sinon les couverts de Corinne sont supers et il est très important de manger équilibré pour réussir son voyage. Aller dans les marchés et les échoppes est une découverte et un plaisir. Bon voyage !

  • Wow , votre histoire me laisse rêveuse… plus que rêveuse.. Nous sommes parents de 3 enfants de 13 , 11 et 6 ans et nous avons fait plusieurs voyages aux États-Unis ( en roulotte ) et nous avons adoré nos expériences. ( le plus long , 3 mois ) . Nos sacs a dos sont déjà acheter et il est certain que moi et mon mari partiront prochainement ensemble en voyage  » sac a dos  » ( lui l’A déjà fait dans le passé ). Pour les bagages ça ne m’inquiète pas trop… Par contre les questions que je me pose portent plutôt sur le plan scolaire. Vos enfants étaient-ils doué a l’école ( ma deuxième a des difficultés en math ) et combien d’heures semaine vous mettiez a leur enseignement ?? De plus , je crois comprendre que vous aviez des amis qui habite différent pays?? Nous , on a des connaissances en Belgique, en Suisse, en République Dominicaine , en Martinique , en Allemagne et de la famille en France. ( excusez mon désordre géographique dans mon énumération LOL ) . J,aimerais savoir comment vous vous y êtes pris pour tracer votre itinéraire ? Si ce n’est pas trop indiscret j’aimerais bien savoir aussi le budget que vous vous étiez fixé et si vous avez dépassé ce budget ? Finalement, un grand merci de votre partage , votre expérience a du être merveilleuse . Je suis de celles qui crois que l’école de la vie a beaucoup a apporter en apprentissage aux enfants , les vôtre en sont surement revenus transformé et beaucoup plus conscient de ce qui ce passe ailleurs . Wow , un jour mon tour viendra , peut-être plus vite que prévue 😉

    Catherine

    • Bonjour Catherine,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, il nous fait toujours plaisir de recevoir des commentaires de familles qui comptent partir à l’aventure.
      Nous avons aussi fait beaucoup de voyage en roulotte à travers les États-Unis quand les enfants étaient petits. Nous avons visité 42 états sur un total de 9 mois et demi. Des expériences inoubliables.
      Pour ce qui est de l’école, oui, nos enfants réussissaient bien avec le départ et ils réussissent toujours bien. L’enseignement un-à-un se fait plus rapidement qu’en classe. Et c’est aussi plus efficace car personnalisé. Je vous recommande de vous procurer les manuels scolaires et de suivre le programme.
      Oui, nous avions beaucoup d’amis à l’étranger. Allez les visiter, ça fait plaisir à tous et ça sauve beaucoup sur l’hébergement. Pour l’itinéraire, nous y avons réfléchi sur une longue période. C’était basé sur nos goûts, le coût de la vie, la sécurité. C’est un itinéraire assez classique pour un tour du monde.
      Pour le budget, nous avions prévu 150,000$ max, et ce n’était pas loin de la réalité. Nous avons ré-hypothéqué une maison pour financer le voyage.
      J’ai écrit un guide sur le voyage en famille qui sortira cet automne, je vous tiens au courant!

  • Bonjour, oui j’ai une question concernant l’avion : si je comprends bien, sur vos 5 bagages, il y a en 3 qui vont en soute ? Nous avons réservé pas mal de low costs et du coup ce serait un sacré budget de rajouter 3 bagages… Comment avez-vous géré ? Les sachets zip sont ceux du rayon cuisine au supermarché ou autres ? Merci !

    • Bonjour Christine,
      Excellente question, désolé du délai de réponse. Pour les ‘low costs’, il nous est arrivé une fois de répartir tout ce qu’on pouvait dans des plus petits sacs. On a même été jusqu’à replier un sac à dos DANS un autre sac à dos, pour arriver à ne payer que 2 valises! Effectivement, il faut faire attention à ces compagnies dont le coût d’enregistrement d’un bagage peut dépasser le prix du billet. Et les ziplocs, des bons vieux sacs du supermarché. C’est Corinne qui adore compartimenter… Bons préparatifs!

  • Quel article ! Il est formidable et aidera je l’espère tous ceux qui sont confrontés à ce problème. De mon coté je confirme qu’il faut mieux voyager léger avant tout. Votre vaisselle Origami est TOP, nous aurions dû en avoir une. Aussi, malgré un tri crucial des crèmes de beauté diverses et variées qui sont passées à la trappe, je constate que les vraies valeurs prennent le dessus et la gourde « spécial vin »est bel et bien restée dans les bagages, n’est ce pas Corinne, même si la bouteille sur notre jonque a été finalement bue entièrement, envers et contre tout… De notre coté, les draps de sac, ou sac à viande, en fibre naturelle trempée dans de « l’Insect Ecran » peuvent être utiles pour les pays chauds en voie de développement. Les livres téléchargés sur nos liseuses ou tablettes nous ont permis de choisir nos lectures et d’y mettre les guides de voyage. Pour finir, nous n’avions pas grand chose dans nos sacs à dos mais nous aurions pu voyager avec encore moins, nous n’avons pas utilisé tous nos vêtements. Les paréos, carrés de tissu, peuvent faire jupe, taie d’oreiller, serviette de plage, baluchon…

    • Bonjour Cécile et les Turboult! Vous nous lancez des fleurs pour les bagages mais ce serait plutôt à nous à vous féliciter de réussir à voyager aussi léger! Il faudra qu’on mette la photo de vos bagages prise devant l’hôtel pour que tous comprennent comment vous réussissez vraiment à voyager de façon minimaliste.
      Votre organisation pour l’école des enfants, avec le CNED sur les liseuses, est vraiment un exemple à suivre. On est en train de regarder si on ne pourrait pas en acheter une aussi.

      Pour ce qui est du budget, nous faisons aussi un suivi mais on ne regarde pas trop le bilan parce que ça peut devenir démoralisant. Tant qu’on demeure en Asie du Sud-Est ça va, mais on craint déjà un peu les prochains mois en Europe.
      Continuez à nous écrire!

      • Bonjour Eric, merci de ta réponse et de nourrir votre blog de textes bien pensés et de jolies photos. Tu peux bien entendu mettre la photo de nos bagages. Il est vrai que des bagages trop lourds sont un frein et donc l’ennemi du voyageur. Les nôtres étaient légers car nous n’avons été que dans des pays chauds, en saison chaude. Souvent, quand je suis partie en voyage de Paris en hiver, j’ai mis de vieux habits pour prendre l’avion que j’ai abandonnés dès mon arrivée en Asie. Mes habits sont pratiques et je n’y suis pas attachée, je peux donc les perdre, les abîmer, me les faire voler sans drame (ce qui n’est d’ailleurs jamais arrivé). Nous aurions pu encore réduire de 20% chaque sac, des affaires que nous n’avons pas utilisées. Nous n’avons jamais manqué de quoi que ce soit. J’ai aussi traîné un gros sachet de lessive à peine entamé, ce qui est idiot car les possibilités de faire laver son linge partout et pas cher du tout (1 dollar le kilo, pas un vêtement de perdu !) sont top. un petit sachet aurait suffit en dépannage. Aussi, vivre de manière minimaliste est un enseignement pour les enfants, en réaction à notre monde actuel « j’ai donc je suis ». Enfin, question bagages minimalistes, les champions sont Alexandre et Sonia Poussin, lors de leur traversée à pied de l’Afrique du sud au nord racontée dans leur livre « Afrika treck ». Ce couple de voyageurs écrivains français voyage actuellement avec leurs deux enfants à Madagascar http://madatrek.com/
        Question budget, il faut trouver l’équilibre entre confort (hôtel et nourriture), et la note finale. Ceci est très personnel à chaque voyageur et ses propres attentes lors du voyage. Nous sommes satisfaits de notre bilan mais j’avoue que marchander sans cesse (pour réduire le budget autant que pour lutter contre les arnaques systématiques faites aux touristes) pompe de l’énergie. Manger dans les bouis bouis me laisse penser que je vis comme les locaux, ne pas payer 3 fois le prix entretient ma self estime. J’aurais toutefois apprécier un vrai bon restau de temps à autre. Pour votre voyage en Europe, il faudra surement casser la tirelire mais les visites et la gastronomie en valent la peine, on fait la même chose. Nous prévoyons de partir en voiture dans les Balkans dans environ 2 semaines pour un peu plus de deux mois.
        On pense bien à vous et lisons avec intérêt la suite de votre périple.
        Bises, Cécile

  • Salut Corinne, et toute ta gang,
    je lis vos aventures avec intérêt. ‘Faudra que tu me fasses une mise à jour de ma liste de voyage!) Bonne continuation!

  • Bravo pour ce concept minimaliste! Une clin d’oeil a Eric qui voulait discuter de simplicité volontaire au dépanneur Sylvestre si je me rappelle bien ……snif, comme le temps file. Profitez-en!

    • Salut Martin!
      Le dépanneur Sylvestre, ça rappelle des souvenirs! On n’est pas retournés depuis que nous sommes de retour à Gatineau, mais une fois ou deux en passant dans le coin j’ai essayé de le repérer, sans succès.
      En tour du monde avec 3 enfants, voyager léger ce n’est pas seulement une question pratique, c’est une question de survie! 😉

  • Corinne,

    Great article and I reckon a lot of people will learn a lot from it. My vote for the most important item you mentioned – Notre gourde souple “spécial vin”….according to Google translate, that means a bottle ‘you put the remainder of the wine into’ for Mum and Dad to drink later. Great idea…although I’d be surprised if you two had any ‘remaining wine’ after an evening’s meal.
    Chip

    • Hi Chip,
      For once Google Translate had the proper translation, although what I should have written was that we use the plastic bottle for the 2nd or 3rd, or even 4th bottle of wine, NEVER for the first one! 😉

  • Hello ma Copine, j’ai adoré lire ton article sur des bagages ! C’est effectivement une question que je me suis poser plusieurs fois aussi, comment réussi vous de vivre avec si peu pendant si long temps ? Une chose qui m’enerverai c’est de ne pas avoir une vrais, grande serviette, propre et sèche après ma douche, surtout quand il fait froid ! Mais je suppose qu’on s’habitue à tout. Même mois, la reine de produit beauté, a vécu pendant 2 sem. Avec une seule crème corp-visage pour tout la famille pendant nous vacances en RV….
    Quand tu viendra chez nous tu passeras des heures dans la salle de bain si tu veut !!
    Gros bise de ma chambre de luxe en Inde

  • ça c’est de l’organisation! Chapeau!!! J’imagine le casse-tête et les choix à faire… Bravo encore pour cette aventure qui nous fait rêver, même à travers ces détails on ne peut plus pratiques! Il faut inévitablement une fameuse logistique derrière tout cela… Vous êtes des pros! 🙂
    Bizzz à vous tous!

    • Merci Sylvie! Oui, ça a été un casse-tête avant de partir, mais jusqu’à maintenant, il ne nous manque rien de particulier et on utilise tout ce qu’on a apporté. Parfois on se demande pourquoi notre maison est si remplie alors qu’on peut vivre avec 4 grosses valises ;-)).

      • Ça c’est vrai Corinne ! Nous sommes d’ailleurs passé d’une grande maison avec 5 chambre avant de partir et depuis le retour, nous sommes toujours dans un petit appartement de 2 chambre avec tout notre bazar dans la cave. Je crois que Francois et les garçons ont le même nombre de vêtements qu’en voyage 😉 et question ménage c’est le bonheur de n’avoir à nettoyer que 70m2. Les enfants ont une trottinette pour se déplacer, un ordi et un téléphone, ça leur suffit. Mais il va falloir tout de même trouver plus grand pour que les garçons aient chacun leur chambre. En fin je parle du retour alors que votre blog de est surtout pour les familles pas encore parties ! En tous les cas, oui, les enfants ne sont pas matérialistes après notre voyage car ils savent que la vie est ailleurs. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *