Les touristes en Thaïlande visitent généralement le sud pour les plages et le nord pour la Thaïlande plus traditionnelle. Après avoir quitté Bangkok nous nous sommes dirigés vers Lopburi, une ville célèbre pour son temple envahi par des centaines de singes. Quand un singe s’est agrippé aux tresses de Juliette on a commencé à se méfier!

Puis nous avons visité Sukhothai, l’ancienne capitale du pays avec ses nombreuses ruines. On a fait les visites à vélo, comme ça on peut profiter d’une petite brise et explorer plus loin.

Ensuite nous avons poursuivi jusqu’à Chiang Mai, la deuxième plus grande ville du pays, sans aucune comparaison avec Bangkok toutefois puisqu’elle compte moins de 200,000 habitants comparée à la mégapole de 8 millions de citadins. Il y a une foule d’activités possibles à partir de Chiang Mai, alors nous avons décidé d’y coucher 5 nuits, chose que nous n’avions pas faite depuis belle lurette! Ça fait quand même du bien de poser ses sacs au même endroits quelques jours et ne pas être toujours en déplacement! Mais on n’a pas ralenti le rythme des activités pour autant! A Chiang Mai on a joué au mahout pendant quelques heures…

Puis on a visité un village d’une tribu Karen, originaire de Malaisie. Il y a quatre sortes de tribus Karen, dont une très célèbre, celle des femmes aux longs cous, ou femmes-girafes – ce n’est pas le terme le plus flatteur!). Celui qu’on a visité était le village des « white Karens » car les femmes s’habillent en blanc jusqu’à leur mariage, à la suite duquel ils adoptent des habits traditionnels rouge et bleu.
Notre guide s’appelait Lusie et il s’est présenté en disant qu’il était un « ladyboy ». Un ladyboy en Thaïlande c’est un homme qui se plait à jouer à la fille, sans nécessairement aller jusqu’au changement de vous-savez-quoi. Lusie était comique : il avait constamment le sourire fendu jusqu’aux oreilles, même lorsqu’il était un peu contrarié, par exemple quand le groupe n’écoutait pas! Il gardait toujours son sourire en parlant, si bien qu’il était parfois difficile à comprendre en anglais car il y a des consonnes qu’on ne peut prononcer sans fermer les lèvres – le b, le m, le p par exemple!

Après une baignade et quelques sauts dans une cascade (voir Lusie sur la photo de droite!), nous avons descendu une petite rivière en canots faits exclusivement de bambous. Le maillot de bain était de mise car le bateau n’est pas du tout étanche!

Le lendemain nous avons suivi des cours de cuisine à l’école « Mom and Me Cooking School ». Les enfants ont adoré : on débute par faire le tour du marché pour en apprendre un peu plus sur les épices, puis on fait le tour du jardin pour découvrir les herbes, et ensuite on s’installe dans la cuisine pour préparer un curry avec pilon et mortier. En tout nous avons cuisiné 15 plats, dont le fameux pad thai, la soupe Tom Yam et le « Mango and Sticky Rice », un dessert dont les enfants raffolent.

Pour notre dernière matinée à Chiang Mai nous avons suivi un cours de boxe thaïlandaise dans un petit gymnase local. L’entraîneur parlait très peu anglais mais il a réussi à nous faire transpirer abondamment, et quatre jours après j’avais encore les muscles des jambes endoloris!

Notre dernière étape en Thaïlande avant de traverser au Laos a été Chiang Rai, une ville qui sert généralement de point de départ pour des treks dans les montagnes environnantes afin de rencontrer les tribus montagnardes. Comme on avait une piscine à l’hôtel – et on était aussi un peu fatigués du tourbillon d’activités à Chiang Mai! – on a laissé tomber les treks et on a plutôt décidé de louer des scooters pour visiter la célèbre « maison noire », une grande maison de bois construite et décorée de manière assez hétéroclite avec des crânes de buffles, des fourrures, des peaux de crocodiles… La maison noire devait se trouver à environ 15 minutes au nord de la ville, mais on n’a jamais réussi à la trouver! A chaque fois qu’on s’arrêtait pour demander des directions aux locaux, ils nous pointaient dans une direction différente! En dehors des lieux touristiques les Thaïs parlent très peu anglais, alors il y avait de toute évidence une très grosse barrière de langage… Mais au-delà de ça, ce qui nous a le plus surpris c’est que malgré leur sourire très sincère, ils n’essayaient pas beaucoup de nous aider! C’est comme s’ils voulaient qu’on s’en aille au plus vite. On a discuté de ça le soir même avec un couple Français-Thaïlandais et ils nous ont expliqué qu’en effet les Thaïs tendent à s’effacer devant les étrangers, ils sont peu à l’aise et préfèrent nous voir partir au plus vite plutôt que d’être embarrassés. C’est un peu déroutant quand on ne fait que demander notre chemin et qu’ils nous écoutent à peine avant de nous pointer dans n’importe quelle direction! Faut dire qu’on avait vécu un peu la même situation en Inde, mais en plus les Indiens ils ont une façon de hocher la tête qu’on ne sait jamais s’ils veulent dire oui ou non!
Au bout du compte, le lendemain nous avons pris un taxi (un tuk-tuk, en fait) et nous avons pu admirer les maison noire et aussi le temple blanc. C’est un temple bouddhiste assez récent construit entièrement en matériaux blancs. Dommage qu’il n’y ait pas de neige ici car enseveli sous un blanc manteau ce temple aurait l’air complètement féerique!

Le temple blanc:

Et la très bizarre maison noire:

Nous voilà maintenant à Luang Prabang, peut-être la plus belle ville du Laos. On a mis deux jours à venir ici par « slow boat » à descendre tranquillement le Mékong.  Cette ville inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco est un vrai coup de cœur, on vous racontera ça dans d’autres articles!

6 commentaires on “Thaïlande du nord, un feu roulant d’activités!

  • Merci de nous rappeler de si beaux souvenirs !!! Nous avons fait pas mal tout ce que vous avez décrit … Sauf la boxe et le cours de cuisine ! Vous êtes vraiment bons de faire toutes ces activités et les enfants vont cultiver ce même goût pour la découverte avec des parents comme vous 🙂 on vous embrasse ! Emi, Max, Hubert et Laurent xxxx

    • Merci Emilie! Les enfants s’ennuient de leurs petits cousins… nous voilà maintenant au Vietnam depuis quelques heures, on a rencontré une famille française et on fait un bout de chemin ensemble.

  • Sauves,

    What did you and the kids think of the Thai food? You can almost smell the chilli, the lime, the lemongrass and garlic through the photographs.
    We’ve never been to Laos and are looking forward to reading of your adventure and seeing your photos.
    As always, you’ve done a great job of sharing your experience through your (Google translated) blog.
    Chip, Jo, Seb and Tae

    • Hello Saints!
      Sorry for the late reply, we’ve been on the road a lot in the last few days! We’re now in Northern Vietnam after a week in Laos. Thanks again for being so active on the blog!

        • Not yet! Despite the fact that Vietnam is the second largest producer of coffee beans, after Brazil. We’ve been in remote areas in the North, which we will talk about in a post coming soon. Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *