A Luang Prabang – une ville incontournable au Laos – nous avons découvert une belle initiative locale pour aider les jeunes à apprendre l’anglais, l’organisme Big Brother Mouse. Big Brother Mouse a vu le jour en 2006 grâce à la détermination de jeunes gens qui trouvaient que le Laos ne publiait pas beaucoup de livres. Après plusieurs années d’efforts, ils ont obtenu l’autorisation de publier leurs propres livres, en Laotiens et en anglais.

L’organisme a pour but d’encourager les jeunes à lire, mais aussi d’apprendre l’anglais afin d’avoir plus de facilité à trouver un emploi. L’anglais est en effet essentiel à Luang Prabang pour quiconque veut travailler auprès des touristes et obtenir un meilleur salaire.
A tous les jours, matin et soir, les touristes qui désirent aider les jeunes avec l’anglais sont invités à passer dans les bureaux de Big Brother Mouse. Le premier soir nous sommes allés faire un tour et nous avons tellement été enchantés par l’expérience que nous sommes retournés presque tous les soirs! Même les enfants agissaient comme “professeurs” avec les jeunes laotiens présents. Louis et Juliette étaient très fiers de pouvoir lire des livres à des jeunes, alors que Émile entretenait la conversation et donnait même des leçons de grammaire!

C’est impressionnant de voir ces jeunes qui viennent ici volontairement, plusieurs soirs par semaine, afin de pratiquer la conversation en anglais. Souvent, ils parlent déjà d’autres langues, comme le Hmong (langue des tribus environnantes) et parfois le Thaï (similaire au Laotien) et souvent même le Chinois. Ces jeunes viennent avec leur sac d’école et leurs manuels scolaires dans l’espoir qu’on va les aider avec leur accent surtout, car même ceux qui ont une bonne connaissance de l’anglais sont parfois difficiles à comprendre.

IMG_9723 (800x533) (2)
A Luang Prabang il n’y a pas moins de 32 monastères bouddhistes et de nombreux moines viennent pratiquer leur anglais chez Big Brother. Le premier soir j’ai eu la chance de discuter avec Somphone, un novice (ou apprenti-moine) qui était très ouvert à mes questions sur son choix de vie. Il y a 5 ans, ses parents, des fermiers d’un petit village environnant, l’ont envoyé au monastère. On pourrait croire que Somphone vient d’une famille très pratiquante, mais en fait il était très clair sur les motivations de ses parents: ils aimeraient que leur fils puisse obtenir une éducation et n’ait pas à travailler dans les champs comme eux. Les parents de Somphone l’ont envoyé au monastère un peu comme il y a quelques décennies les parents d’ici envoyaient leur jeune au pensionnat pour qu’il soit logé nourri et qu’il profite d’une bonne éducation. Par contre la vie de novice n’est pas de tout repos — lever à 4 heures, foule de règlements, ascétisme, etc) et Somphone compte bien apprendre l’anglais pour pouvoir quitter la vie monastique dans 2 ans et éventuellement ouvrir son propre commerce. Somphone est un jeune souriant et très allumé, j’aurais passé la soirée à lui poser des questions tellement j’étais intéressé par son pragmatisme et sa lucidité.

IMG_9712 (800x463)
Big Brother Mouse reçoit les dons de livres des touristes et organise aussi des “book partys” où ils amènent des livres dans les villages environnants. Vous pouvez en apprendre plus sur l’organisme en visitant leur site web : Big Brother Mouse. Si jamais vous passez un jour par Luang Prabang n’hésitez pas à leur rendre visite, vous ne le regretterez pas!

Leur site web: http://www.bigbrothermouse.com/

6 commentaires on “Big Brother Mouse, prof d’anglais d’un jour au Laos!

  • Magnifique de voir la volonté d’apprendre de ces jeunes et quelle belle expérience pour vos enfants de se rendre compte de l’importance de cet apprentissage et d’en être partie prenante!!
    Gros bisous à tous les professeurs en herbe que vous êtes!

    • Merci Sylvie de nous suivre dans cette belle aventure! La volonte des jeunes d’apprendre est effectivement ce qui nous a le plus impressionne aussi. Une autre belle experience dans un pays ou la culture est tres differente de la notre.

  • Je trouve l’idée de Big Brother Mouse extraordinaire,
    Sympa pour les enfants de participer au boulot d’un prof !!

  • Eric,

    Big Brother Mouse sounds like a great initiative and one well supported by ‘visiting professors’. I suspect the students may have found your English easier to understand than mine….and Emile is always welcome to come back to Australia to give me a grammar lesson.
    Well done to you and the family for lending a hand.
    Chip

    • There was an Australian in our group, he kept double checking his pronounciation with us! He was afraid he would teach the teens a bad accent… Perhaps Emile could help you get an American accent??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *