La Turquie est en ruines. Ce n’est pas moi qui le dit. Et ce n’est pas un commentaire sur la situation socio-économique du pays non plus. En fait le commentaire vient de Louis, qui en a vraiment assez de visiter les sites archéologiques de la Turquie! Il a fait un autre commentaire assez comique aussi: on est en train de lui « ruiner » le voyage avec toutes ces ruines!

IMG_3646 (533x800)

Deux enfants bien malheureux de visiter encore des ruines…….

C’est vrai qu’on a visité plusieurs ruines… Depuis Istanbul nous avons descendu la côte ouest de l’Anatolie (la partie asiatique de la Turquie) et nous avons visité successivement Troie, Pergame et Éphèse. Ou plutôt ce qu’il en reste, car ces 3 villes ont été abandonnées il y a plusieurs centaines d’années. Comme vous allez le constater, les 3 sites archéologiques sont bien différents (et valent tous la peine d’être visités, n’en déplaise à Louis!):

 

TROIE

Tout commence lorsque Paris, le fils du roi de Troie, enlève Hélène, la plus belle femme sur terre, pour l’emmener à Troie. Les cités-états grecques décident alors de s’unir pour aller délivrer la reine, et après 10 années de guerre et de siège ils n’ont toujours pas réussi à entrer dans Troie. Afin de venir à bout des Troyens, Ulysse a l’idée de construire un énorme cheval de bois et d’y cacher à l’intérieur une poignée de guerriers. Les Troyens tirent le cheval dans l’enceinte de la ville et font une grande fête pour célébrer le départ des Grecs. Pendant la nuit les soldats profitent de l’ivresse générale pour sortir du cheval et ouvrir la ville aux troupes guerrières, ce qui met fin une fois pour toutes à la guerre de Troie. C’est ce que raconte, avec grand lyrisme et romantisme, le poète Homère (8e siècle avant J-C) dans l’Iliade. Il dépeint les prouesses et les états d’âme d’Achille, le plus grand guerrier grec, Hector, le grand guerrier Troyen, Ulysse, le roi Priam, Paris, etc.

 

Troie a de tout temps fasciné les gens, bien avant que Brad Pitt ne joue les gros bras en Achille dans le film très hollywoodien. Au début des années 1800, des passionnés de l’Antiquité et des archéologues amateurs se mirent en tête de découvrir les vestiges de Troie. La lecture des textes anciens les mènera petit à petit vers une colline près d’Hissarlik, en Turquie.

 

En 1870, un aventurier rêveur et fortuné, Heinrich Schliemann, décide d’entreprendre des fouilles et il trouvera non pas une ville, mais plusieurs villes superposées. Les archéologues en découvriront neuf au total, représentant les différentes époques de l’occupation de Troie. Vous imaginez le casse-tête? La ville a été occupée successivement de 3000 av. J-C jusqu’au 1er siècle de notre ère. La ville identifié comme Troie VII (donc la septième ville construite sur le site) correspondrait selon les chercheurs à celle où se serait déroulée la fameuse guerre.

 

Comme vous pouvez le constater sur ces photos, les ruines de Troie ne sont pas à la hauteur du mythe qu’elles ont engendrées. Le site archéologique offre peu de vues impressionnantes et la superposition des différentes villes rend difficile la compréhension et la visualisation du site. On a tout de même apprécié, pour la partie historique, pour la remémoration des mythes grecs, et pour le plaisir de grimper à l’intérieur du fameux cheval… Celui du haut a été fabriqué par un artiste truc et se trouve sur le site même de Troie. La vue d’en haut est très belle. Le cheval devant lequel Louis pose fièrement c’est celui créé pour le film Troie.  Il a été laissé dans la grande ville voisine de Çannakale après le tournage.

IMG_3539 (533x800)

 

PERGAME

Si on avait visité il y a quelques millénaires, ça aurait ressemblé à ça…

Pergame signifie littéralement « citadelle » en Latin, et c’est en fait une impressionnante citadelle que nous avons visitée sur les hauteurs surplombant l’actuelle ville de Bergama. La citadelle fut bâtie par l’un des généraux d’Alexandre le Grand dans le but de dominer tout l’ouest de l’Anatolie. Près de deux siècles avant Jésus-Christ la ville rivalisait d’importance avec les grandes villes grecques de l’époque grâce à sa grande bibliothèque qui comptait plus de 200 000 ouvrages, un théâtre à la pente vertigineuse pouvant accueillir 10 000 spectateurs, ainsi que plusieurs gymnases qui constituaient le plus grand complexe sportif du monde grec.

IMG_3661 (533x800)

Les Romains ont aussi occupé Pergame et leur plus importante contribution est le temple destiné à Trajan, très bien restauré et impressionnant avec ses grandes colonnes de marbre blanc. Au fil des siècles, les hauteurs furent progressivement abandonnés car les habitants préféraient s’installer dans la plaine fertile aux alentours.

Pergame n’est pas aussi impressionnant qu’Éphèse mais vaut bien le détour, pour la beauté du site en promontoire.

 

ÉPHÈSE

Éphèse autrefois un important port sur la mer Égée. Aujourd’hui, avec le recul du rivage, la ville est à 5 kilomètres des côtes.

Des trois sites visités, Éphèse est de loin le plus impressionnant. Louis dirait que c’est le seul qui mérite d’être vu (à condition qu’on lui promette quelques minute de iPad s’il ne rechigne pas!). La ville a appartenue successivement aux Grecs et aux Romains; elle fut même proclamée capitale de la province d’Asie par ces derniers. Des visiteurs du monde entier sont attirés par le site, admirablement restauré par des archéologues anglais et autrichiens au cours des dernières décennies. La pièce centrale du complexe archéologique est la façade de la magnifique bibliothèque de Celsus, un monument édifié par le consul romain Julius Aquila en hommage à son père. La façade est percée de niches abritant quatre statues représentant la Sagesse, la Science, la Fortune et la Vertu.

IMG_3853 (800x533)

La bibliothèque de Celsus est le joyau de la couronne d’Éphèse, avec raison!

IMG_3870 (800x533)

Le site comprend aussi un amphithéâtre grec d’une capacité de 25 000 personnes, une fresque de la déesse Nike (déesse des chaussures sports selon ce que les enfants m’ont dit), des toilettes publiques offrant peu d’intimité (voir les trous plus bas), ainsi que les restes d’une « maison d’amour ».  Je vous laisse deviner à quoi servait cette dernière…

 

MAISON DE LA VIERGE MARIE 

En plus des ruines d’Éphèse nous avons aussi visité l’endroit où Marie, mère de Jésus, aurait passé la fin de ses jours. Le Nouveau Testament raconte en effet que Jésus aurait demandé à Jean de prendre soin de sa mère; ce dernier l’a emmené à Éphèse vers l’an 37, oû elle aurait passé le reste de sa vie. Le site comprend une petite chapelle et on en fait rapidement le tour. Il est visité autant par des Chrétiens que par des Musulmans pour qui Marie est la mère d’un des prophètes les plus importants de l’Islam.

6 commentaires on “La Turquie est en ruines!

    • Bonjour Yvan et Gisèle,
      Ce fut un plaisir et une grande surprise pour nous aussi de vous rencontrer – en Turquie! Si jamais vous passez dans le coin de Gatineau, vous serez toujours les bienvenus, n’hésitez pas à nous contacter!

  • Eric,
    Thanks for blog article, very informative as usual.
    Thanks too for mentioning that it was Brad Pitt in the « Troy » picture. I had assumed it was you and that you’d grown your hair long.
    Chip

    • You wouldn’t be the first to confuse me with Brad my friend! And people often think Corinne is indeed Angelina Jolie…

    • Salut Martin! Nous quittons la Turquie en fin de semaine pour aller sur les îles grecques. C’est fascinant de visiter tous ces lieux qui nous rappellent notre histoire lointaine. Vraiment c’est un beau coin du globe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *