IMG_7278

Monument de la Concorde au crépuscule.

La plus belle ville du monde, nous dit la chanson. Y a-t-il meilleur endroit pour terminer une année autour du monde? Nous avons donc passé nos derniers jours de voyage dans la Ville Lumière. Il y a tant d’endroits célèbres à visiter: on voulait visiter le Louvre, admirer Notre-Dame, se balader sur les Champs-Élysées, arpenter la butte de Montmartre. Les enfants, ayant passé trois années dans un lycée français, avaient eux très hâte de voir la tour Eiffel. Nous n’avions que 5 jours et nous avons réussi malgré tout à voir ce qu’on voulait voir, mais il a parfois fallu se lever tôt! Heureusement que le métro de Paris est efficace et omniprésent: il n’y a pas moins de 302 stations sur 16 lignes différentes, qui desservent chaque recoin de la ville. On en a passé du temps sous terre, même qu’Émile à un certain point nous a dit qu’on avait vu plus de métros que de monuments à Paris!

Nous avions loué un appartement via Airbnb près du métro Ménilmontant. Nous sommes tombés sur un petit appartement charmant, à deux pas du métro, bien que situé à l’entrée de ce que les Parisiens appellent « les quartiers populaires »… Quand on leur demande ce qu’ils entendent par « populaire », la réponse est toujours un peu ambigüe. J’ai donc fait une petite recherche sur le sens de cette expression et je suis tombé sur la phrase suivante pour bien en saisir la teneur: « Un quartier où les Parisiens s’aventurent peu sans nécessité, ayant décidé qu’il appartient à une banlieue vilaine et mal famée… » Heureusement, notre logement n’était pas en plein coeur du 20e arrondissement mais plutôt en périphérie.

 

A quelques rues de notre appart logent en permanence des personnages légendaires: Edith Piaf, Jim Morrison, Molière et Jean de la Fontaine, pour n’en nommer que quelques-uns. Vous comprendrez que je parle ici du cimetière du Père-Lachaise, l’un des plus célèbres cimetières du monde. Nous sommes allés porter nos respects à quelques-unes de ces personnalités. La visite nous a rappelé vivement notre découverte du cimetière de La Recoleta, à Buenos Aires en novembre dernier, où la pensionnaire la plus connue et la plus visitée est Eva Perón, dite Evita.

Au Louvre, nous n’avions évidemment pas prévu tout voir, mais nous voulions tout de même faire une bonne partie du musée. En arrivant sur le site le matin nous avons été complètement découragés par la longueur de la file d’attente: il fallait attendre au minimum deux heures au grand soleil afin d’entrer dans la pyramide! Nous avions abandonné l’idée de visiter le musée quand Corinne a demandé à un garde de sécurité s’il y avait une autre entrée… Et il s’avère qu’il y a au Louvre une porte presque secrète, l’entrée des Lions, ignorée de la majorité des visiteurs. En 20 minutes, nous étions à l’intérieur! Nous avons passé près de 4 heures à l’intérieur où nous avons pu admirer principalement les chefs-d’oeuvre de la Renaissance, les appartements de Napoléon III (d’une richesse scandaleuse), les artefacts égyptiens et l’art islamique. Sous les supplications des enfants qui étaient saturés par les nombreuses visites de ruines, nous avons évité systématiquement toutes les salles avec des statues grecques ou romaines (ou du moins nous y sommes passés à la vitesse de l’éclair)! Pour voir La Joconde, il a fallu jouer du coude parce que la salle est pleine à craque de touristes (majoritairement asiatiques) qui semblent n’être venus que pour photographier ce tableau!

Nous avons consacré une journée entière à la visite des jardins de Versailles. A l’époque de Louis XIV, le trajet Paris-Versailles prenait pas moins d’une journée et aujourd’hui en transport en commun il faut compter une bonne heure et demie pour aller visiter ce remarquable palais. Malheureusement, les files d’attente en été sont tellement longues que l’on a dû se contenter de voir l’extérieur seulement. Les jardins sont immenses mais très peu fleuris (au grand dam de Corinne…). On visite les jardins pour leur grandeur et leurs majestueuses fontaines.

La semaine à Paris marquait la fin de notre aventure, mais le début pour des familles françaises qui partent autour du monde. Certaines familles nous avaient contacté à travers le blogue pour obtenir des conseils, et à Paris deux de ces familles nous ont invités pour des rencontres fort intéressantes. Nous avons donc fait la connaissance de la famille Buu qui est partie le 5 août, ainsi que celle des Flamants Roses Migrateurs qui eux quitteront la France le 17. Nous avons aussi repris contact avec un couple français rencontré à Quito, Eva et Erwan (www.portraits-de-voyage.fr). Vous pourrez découvrir leurs blogues en cliquant sur les liens respectifs.

IMG_7591

On songe à écrire un article sur le retour, le fameux choc du retour tant appréhendé, mais pour l’instant aucun de nous ne semble sous le choc et c’est plutôt le plaisir des retrouvailles.  Quand on en aura plus long à dire sur le sujet, on l’écrira!

*******

Quelques photos:

IMG_7596

Le Sacré-Coeur de Montmartre

IMG_7275

IMG_7564

Notre-Dame de Paris est le monument le plus visité d’Europe — 20 millions de visiteurs par année.

 

2 commentaires on “Paris sera toujours Paris!

  • Sauves,
    Once again you have shown us a wonderful part of the world through your eyes (and your very good camera lens). While I’m sure you’ll go through some emotions as you arrive home, we, your faithful blog followers, will need to wean ourselves off what has been addictive reading for the past year. Continue to enjoy.
    The Saints

    • Hello Saints,
      Thanks for being such good followers and for being active on the blog. The journey has come to an end but we intend to keep the blog alive. Corinne and I have many ideas of articles about the return but also articles to provide advice and help to those who dream of traveling around the world with children. Meanwhile I am still working on a book for which, inshallah, I will find a publisher. Who knows, if it works in French there is no reason why it shouldn’t be translated some days!
      I hope all is well for you. Let’s keep in touch and I am sure our paths will cross again.
      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *