Par Émile Sauvé

Le morpho bleu: Nous avons eu la chance de voir un morpho bleu en descendant le Cerro Chato, un volcan éteint situé tout près du volcan Arenal. Nous avons aussi eu la chance incroyable d’en apercevoir pas un mais bien trois autres en faisant dela tyrolienne à Monteverde!  Ce papillon est l’un des plus grands au monde avec une envergure variant entre 5 et 8 pouces.  Celui qu’on a vu devait mesurer environ 6 pouces de large. Il se trouvait directement sur notre chemin et papa n’a eu aucune difficulté à le repérer. Voici plus bas une photo d’un morpho bleu. J’aurais aimé mettre le vidéo que nous avons pris de notre morpho bleu  mais le fichier était malheureusement trop gros… morpho bleuCette magnifique créature vit dans les pays d’Amérique centrale et dans certains pays d’Amérique du sud. Ils préfèrent le climat des forêts pluviales, mais parfois on les retrouve dans des clairières où ils aiment se réchauffer au soleil. Malgré son nom, le morpho bleu n’est pas vraiment de couleur bleue. Ses ailes sont en fait recouvertes d’écailles qui reflètent une couleur bleue à la lumière du soleil. Les femelles apparaissent moins bleus que les mâles.

Le morpho bleu grandit dans un cocon vert pâle. Il passe d’une larve à une chenille d’un brun rouille avec des taches vertes et jaunes éclatantes sur le dos. Ce papillon légendaire vit en moyenne 115 jours. Selon la croyance populaire, le fait de voir un morpho bleu est un signe de chance. Selon moi, c’est le plus beau papillon du monde, et je me trouve très chanceux d’en avoir vu un spécimen!

 

Le quetzal: Au tout début de notre randonnée dans la forêt de nuages (Cloud Forest) de Monteverde, nous avons eu la chance incroyable d’apercevoir un quetzal, considéré comme l’un des plus beaux oiseaux du monde! Nous commencions notre randonnée avec un guide quand un autre guide lui a annoncé qu’il avait vu un quetzal pas trop loin. Nous avons trouvé le quetzal et nous l’avons observé longuement au télescope. Nous avons aussi pu prendre plusieurs photos — ok, la photo plus bas c’est pas la nôtre 🙂

Cet oiseau aux couleurs vibrantes vit dans les forêts tropicales et montagneuses de l’Amérique centrale où il se nourrit de fruits, d’insectes, de lézards et d’autres petites créatures. Durant la saison des amours, le quetzal mâle se fait pousser une longue queue qui peut atteindre près d’un mètre de long afin d’impressionner les femelles! Les couleurs du mâle sont plus vibrantes que  celles des femelles.

Le quetzal a depuis longtemps une signification particulière en Amérique centrale.  Cet oiseau était vénéré comme l’un des plus grands dieux par les Mayas. Aujourd’hui encore c’est le symbole du Guatemala.  Le ‘quetzal’ est aussi le nom de la monnaie guatémaltèque.  Malheureusement, le quetzal est menacé d’extinction au Guatemala. Ici, à Monteverde, son habitat est jalousement protégé par les Ticos, les habitants du Costa Rica. Des ornithologues viennent de partout au monde pour l’observer. Je me trouve très chanceux d’avoir pu en observer un!!

 

Le paresseux En faisant une randonnée dans la forêt de nuages (Cloud Forest) de Monteverde,  nous avons vu un paresseux juché dans un arbre.  Il était gris et très poilu. Nous ne l’avons pas trouvé sur le coup,  c’est un guide qui nous l’a montré dans un télescope l’endroit où il se trouvait.  Nous ne l’aurions jamais trouvé sans l’aide du guide parce que le paresseux était immobile et la couleur de son poil le dissimulait dans le décor qui l’entourait.

Voici quelques informations intéressantes sur ce mammifère paresseux et d’allure plutôt comique.  Jusqu’à maintenant,  le seul paresseux que j’avais vu était Sid the Sloth du film L’ėre de glace!

Tous les paresseux vivent en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Ils préfèrent vivre dans les forêts pluvieuses tropicales et subtropicales.  Les paresseux ne s’adaptent pas rapidement aux changements dans leur environnement et se retrouvent donc en danger d’extinction.  A Monteverde dans la forêt de nuages,  ces mammifères sont protégés et peuvent vivre et se reproduire en toute tranquillité.

Le paresseux est un animal de taille moyenne; habituellement,  il mesure entre 2 et 2.5 pieds de long et pèse entre 8 et 17 livres. Le paresseux a une face ronde,  des yeux tristes, de petites oreilles et une toute petite queue.  Son couvert est couvert de poil noir, gris ou brun. Il y a deux grandes variétés de paresseux: les paresseux à deux doigts et ceux à trois doigts.  Ces très longs doigts,  ou plutôt griffes,  mesurent de 3 à 4 pouces de long et leur permettent de s’accrocher aux arbres et de se défendre contre les prédateurs. Ses principaux prédateurs sont les jaguars,  les serpents, les ocelots et les oiseaux de proie. Quand il est attaqué,  le paresseux peut mordre et produire des sons très aigus.

Les paresseux à trois doigts ont un cou très flexible qui leur permet de tourner leur tête jusqu’à un angle de 270 degrés dans les deux directions.  Je vous mets au défi de tenter de tourner votre tête à plus de 90 degrés,  ce n’est vraiment pas évident!  En tout cas moi je suis capable de le faire mais c’est douloureux!

Ce mammifère est herbivore et il mange différents types de fruits,  de feuilles et de petites branches.  Comme il se nourrit d’aliments peu énergétiques,  son métabolisme est très lent et sa mobilité est réduite.  En fait, j’ai appris qu’il se déplace de seulement 2 mètres à l’heure!  C’est ce qui nous a permis de les observer très longtemps comparé aux oiseaux du parc…

Le paresseux dort près de 20 heures par jour à dormir; le reste du temps il mange.  C’est un animal nocturne qui descend de son arbre seulement une fois par semaine pour faire ses besoins! C’est un animal solitaire qui recherche la compagnie de ses semblables seulement durant la saison des amours. Afin de trouver une compagne,  les mâles vont se battre lentement, suspendus à des branches, utilisant leurs pattes arrières pour frapper leur adversaire.

La période de gestation dure entre 7 et 10 mois et la femelle donne vie à un seul bébé.  Dès sa naissance,  le jeune paresseux doit s’agripper à la fourrure de sa mère et trouver le sein. Il restera avec sa mère pour une période variant de 6 mois à 2 ans. La durée de vie de ce curieux mammifère varie de 10 à 16 ans dans la nature; en captivité,  il peut vivre plus de 30 ans car il est à l’abri de tous les prédateurs. Voici une photo de paresseux.

13 commentaires on “Les animaux rares du Costa Rica

  • Wow !! En plus d’être très intéressant, c’est un texte très bien écrit ….Vive l’école en voyage ;-))) et bravo Emile !!

  • Vraiment intéressant et très bien fait. Tu as dû mettre beaucoup de temps pour écrire un si beau texte. C’est une très bonne idée de partager des travaux scolaires; ça nous permet de partager votre quotidien. Continue de nous partager des travaux!

    • Muchas Gracias Marie-Claude! Je vais en partager d’autres dans le futur. Peut-être après le parc Manuel Antonio? Emile.

  • Super intéressant et très bien écrit. La maîtresse que je suis a apprécié les phrases bien construites et l’emploi des adjectifs pour enrichir le texte. Bravo mon Loulou, je suis très fière de toi! 🙂 gros bisous

    • Merci beaucoup pour le compliment Magali (de Émile)! J’ai appris les mots de substitution cette année et je m’en suis servi à plusieurs reprises dans le texte. De Corinne, j’aimerais bien que tu me donnes tes trucs pour développer cette belle habileté pour Louis. Je t’écrirai un courriel personnel à ce propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *