A La Fortuna, petite ville à côté du volcan Arénal, nous avons visité une plantation biologique de chocolat. Les enfants ont bien aimé apprendre comment on fait du chocolat et surtout la dégustation de chocolat chaud et chocolat fondu à la fin du tour…

Juliette et Louis ont préparé un petit résumé de ce que nous avons appris:

Voilà l’arbre de cacao, mais les fruits que vous voyez ne sont pas mûrs. Les fruits poussent à partir de très petites fleurs blanches.

_MG_0734

Voilà le fruit du cacao qui est mûr. Lorsqu’il est mûr il est jaune. Une fois que le fruit est mûr, on le cueille dans l’arbre et on le casse.

_MG_0735

On le prend par les bouts et on le frappe fort sur quelque chose de solide. Juju nous fait une démonstration dans ce petit vidéo:

MVI_0736

Dans le fruit du cacao, il y a plein de fèves de cacao qui sont enrobées d’une pulpe blanche. Un peu comme un litchi : une pulpe blanche qu’on mange et un noyau brun à l’intérieur. Mais pour le cacao, c’est l’inverse : on conserve le noyau brun (la fève de cacao) pour en faire du chocolat. On peut quand même goûter à la pulpe blanche autour de la graine de cacao, c’est bon et sucré.

_MG_0739

La fermentation :

On place les fèves de cacao avec leur pulpe blanche dans un grand bac pour les faire fermenter. Cette étape prend 7 jours. Il faut brasser souvent les fèves pour les mélanger avec l’oxygène et les bactéries de l’air. Dans le bac, ça sent le vinaigre parce que quand on mélange les fèves, le contact entre le sucre de la pulpe blanche et les bactéries sur nos mains et dans l’air fait fermenter les fèves. Même si ça sent le vinaigre, ça sent bon.

_MG_0740

Le séchage :

Après que les fèves de cacao aient fermenté pendant 7 jours, on les fait sécher dehors au soleil. On les étend dans une grande boîte avec un toit pour protéger quand il pleut. On fait sécher les fèves pendant deux semaines.

_MG_0743

Le rôtissage :

Quand les fèves de cacao sont sèches, on les fait rôtir à feux doux jusqu’à ce qu’elles soient faciles à craquer.

_MG_0745

Une fois que les fèves sont bien rôties, on les écrase. On les met dans un grand bol et avec un gros bâton (un pilon), on écrase les fèves un peu comme les femmes africaines avec les graines. On écrase les fèves pour séparer l’écaille de la fève.

_MG_0746

_MG_0744

Ensuite, pour séparer les écailles des fèves, on prend deux bols. On met les fèves broyées avec leurs écailles dans le bol du haut. On verse lentement dans le bol du bas en soufflant entre les deux bols. Étant donné que les écailles sont plus légères, elles sont soufflées en dehors du bol et on garde seulement la bonne partie des fèves.

_MG_0756

Pour obtenir notre chocolat, on doit broyer les petites miettes de fèves de cacao en ajoutant un peu de sucre. Quand on le fait à la main comme sur la photo, cela peut prendre plusieurs heures. Pour aller plus vite, on peut utiliser un moulin (un peu comme un moulin à café).

_MG_0757

Après toutes ces étapes, on peut faire chauffer la pâte de chocolat et avoir du chocolat fondu. Lors de notre dégustation, nous avons essayé toutes sortes de saveur que nous avons ajouté à notre chocolat. Voici nos mélanges préférés :

Louis : une cuillère à table de chocolat fondu avec 2 gouttes d’essence d’orange, 1 pincée de fleurs d’hibiscus broyées, 3 mini guimauves et une petite pincée d’arachides en miettes

Émile : une cuillère à table de chocolat fondu avec 2 gouttes d’essence d’orange, 1 pincée de fleurs d’hibiscus broyées, 1 pincée de cardamome broyée, 1 pincée de miettes de fèves de cacao (cocoa nibs).

Juliette :une cuillère à table de chocolat fondu avec 2 gouttes d’essence d’orange, 1 pincée de fleurs d’hibiscus broyées, 1 pincée de raisins secs et 3 mini guimauves.

Corinne : une cuillère à table de chocolat fondu avec 2 gouttes d’essence d’orange, 1 pincée de fleurs d’hibiscus broyées, 1 pincée de piment fort broyé, 1 pincée de cumin et 1 pincée de miettes de fèves de cacao (cocoa nibs).

Bonne dégustation!

Site web de notre tour : www.rainforestchocolatetour.com

5 commentaires on “Comment fait-on le chocolat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *