Ce soir à Buenos Aires la ville a organisé ‘Une nuit au musée’, c’est-à-dire que les 200 musées de la ville sont ouverts gratuitement au public jusqu’à 3h00 du matin.  Il fait beau, il fait chaud, une jolie brise souffle sur la ville alors on sort passé 20 heures pour aller voir de quoi ça a l’air… et on se retrouve au milieu d’un méga défilé de la fierté gay.  Pas un petit défilé de quartier: ils ont bloqué les deux artères principales du centre-ville, il y a des chars allégoriques, c’est bruyant, en fait la musique est assourdissante, c’est festif et… coloré.

C’est une chose de voir ces défilés au petit écran et c’en est une autre de se retrouver en plein dedans en tenant 3 enfants par la main.  Au début, ils sont excités de voir un défilé. Je leur dis:

« C’est comme le Carnaval de Québec, vous êtes chanceux non? »

Et Juliette de répondre: « Papa, j’ai vu deux femmes qui montraient leurs seins.  Pourquoi elles font ça? »

Ah, t’as vu ça toi?  C’est drôle, papa avait pas remarqué…  Ouais, je suis pas trop certain pourquoi elles font ça…  Heureusement Corinne vient à ma rescousse et explique avec beaucoup plus d’éloquence que moi qu’elles font ça pour protester contre les normes de la société, etc.

Disons qu’il y en avait pour tous les goûts ce soir!  On n’avait pas traîné de caméra avec nous, mais j’ai inclus quelques photos de la presse locale pour vous montrer quelques déguisements de goût douteux.

Ah oui, on a bien fait quelques musées par la suite mais ils n’étaient pas aussi marquants que le défilé surprise!

5467ce2fe73e1_758_505! 5467ce12a7e33_758_505! 5467ce215554d_758_505!

3 commentaires on “Une nuit au musée… un peu spéciale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *